Le Marathon de Malte

22 Février, 2015

icon


Description

J'ai eu la chance de gagner le voyage + hôtel + dossard grâce à Sport Tour International, je tiens à les remercier ici.
Le Marathon de Malte à lieu fin février, le départ se situe à M'Dina à 200m d'altitude pour une arrivée au niveau de la mer à Sliema, dans le port, face à La Valette. Donc le parcours à un profil descendant dans l'ensemble, mais il ne faut pas sous estimer les quelques montées présentes sur le parcours.
Il y a également un semi-marathon et un walkathon (le semi en marchant) qui partent environ deux heures après le marathon.
Si vous voulez avoir plus d'information sur le marathon organisé par cette agence, rendez vous sur la page consacrée.


Ma course

Je n'ai pas pu m'entraîner correctement pour ce marathon car j'ai eu encore des douleurs à mon aponévrose plantaire et 1 semaine et demi avant j'ai fait une chute en vélo avec une brulure sur le haut de la cuisse qui a eu du mal à cicatriser.
Mais mon but était de profiter de la course et en aucun cas de tenter un record.

Proche de l'hôtel, une navette attendait les coureurs pour les emmener sur le lieu du départ situé à 20 minutes de bus, à peu près au centre de l'île. Le départ à eu lieu à 7H30 du matin dans l'ancienne capitale M'Dina à 200m d'altitude.

Le temps est frais et les prévisions météo ne sont pas plaisantes, des averses orageuses sont prévues, ils parlent même de possible chutes de grêle.

Après un tout petit échauffement, je me suis placé sur la ligne de départ pour attendre le lancement de la course. Environ 600 coureurs étaient prêts à en découdre avec la distance mythique.
Le départ donné, les 5 premiers kilomètres en descente ont permis, avec le jour qui était déjà bien levé, d'admirer la charmante cité de M'Dina perchée sur sa colline. Nous avons fait le tour de cette cité avant de faire plusieurs boucles pour aller jusqu'à la ville de Mosta.
En courant je ne me suis pas trop aperçu que l'on avait fait autant de boucles.

Une chose m'a surpris, le parcours n'est pas vraiment isolé de la circulation, il faut donc être vigilant. La voie nous est réservée uniquement lorsque les coureurs arrivent.
Sur cette partie (entre le 5eme et le 25eme), le parcours est plutôt plat, mais nous avons quand même affronté une côte de plus d'un kilomètre qui a laissé quelques traces de fatigue.
Les supporters ne sont pas présents en masse, il y a juste un couple armés de sifflets qui nous encourageaient, je pense qu'ils attendaient des amis coureurs.
A partir du 25eme nous rejoignons la route principale pour partir vers Sliema. A cet endroit le semi-marathon parti plus tard rejoins notre parcours, la conséquence est qu'a partir de ce moment là, je n'ai pas arrêté de me faire doubler par les concurrents du semi, ce qui peut pour certains mettre un petit coup au moral.
Je me suis fait doubler par les premiers du semi, ils avaient une aisance incroyable.
A partir de là, le profil est descendant jusqu'à l'arrivée

Vers le 28eme kilomètre, l'averse orageuse prévue s'est déclenchée ... en 20 secondes j'était vraiment tout mouillé, les chaussures remplies d'eau. Cette averse a durée entre 5 et 10 minutes, il y avait de grosses descentes d'eau qui traversaient la route, il fallait être vigilant.
J'ai eu un petit passage à vide, mais en prenant une petite bouteille de Powerade tendue par les bénévoles, je me suis senti bien mieux.
Il faut savoir qu'il y a des ravitaillement en eau tous les 5 km, mais il n'y a par contre aucun solide. Des quartiers d'oranges étaient proposé à un poste de ravitaillement, il y avaient 2 ravitaillement en Powerade et environ 4 ou 5 poste d'épongeage.

Vers le 37eme kilomètre j'ai commencé à avoir mal aux muscles, j'avais de plus en plus de difficultés à garder le rythme, j'ai donc ralenti naturellement.
A ce moment là les supporters étaient bien plus présents, mais il n'ont pas réussi à me faire retrouver ma foulée du départ.
J'ai malgrè tout réussi sur les 800 derniers mètres a retrouver un peu de vitesse en voyant la ligne d'arrivée, j'ai tenté d'encourager une personne que je voyais marcher.

J'ai finalement passé la ligne d'arrivée, très content de moi. J'ai tendu mon cou pour recevoir la médaille, récupéré une bouteille d'eau, une de Powerade, une banane et une barre de céréale.

J'ai cherché du regard pour voir s'il y avait un podologue pour voir l'état de deux de mes orteils qui m'ont fait un peu mal en courant, mais il n'y avait que des masseurs.

Du coup je suis rentré à l'hôtel me prendre un bain froid pour les jambes pour favoriser la récupération et j'ai fait une petite sieste méritée.


Parcours
Malte
Profil
Malte

Photos

  • 1000 victoires sur 1000 ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même. Bouddha

  • Si tu veux courir, cours un kilomètre. Si tu veux changer ta vie, cours un marathon. Zatopek

  • N'est vaincu que celui qui croit l'être. Fernando de Rojas

  • Je ne perds jamais. Soit je gagne. Soit j'apprends. Nelson Mandela

  • J’entends souvent quelqu’un dire je ne suis pas un vrai coureur. Nous sommes tous des coureurs, certains courent plus vite que d’autres. Je n’ai jamais rencontré un faux coureur. Bart Yasso

  • J’ai eu autant de doutes que n’importe qui d’autre. Debout sur la ligne de départ, nous sommes tous des trouillards. Alberto Salazar

  • Que la route se lève pour vous rencontrer. Que le vent soit toujours dans votre dos. Proverbe irlandais

  • Vos jambes ne vous lâchent pas, c’est votre tête qui vous lâche. Continuez. Jillian Michaels

  • Peu importe la vitesse de course, tu seras toujours plus vite que ceux qui restent assis sur leur divan. Richard Paradis

  • Demandez-vous : « Puis-je en donner plus ? » La réponse est généralement : « Oui ». Paul Tergat

  • Le miracle n'est pas que j'ai terminé. Le miracle est que j'ai eu le courage de commencer. John Bingham

  • Visez la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles. Les Brown

  • Personne ne s’est jamais noyé dans la sueur.

  • Ceux qui pensent qu'ils n'ont pas le temps pour l'exercice physique devront tôt ou tard trouver du temps pour être malades. Edward Stanley

  • L'expérience est une lanterne que l'on a accrochée dans le dos et qui n'éclaire que le chemin parcouru. Confucius

  • Ce que l'on a pu faire ne peut prétendre annoncer ce que l'on va être capable de faire. Confucius

  • Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. Sénèque

  • La voix dans votre tête qui vous dit que vous ne pouvez pas le faire est une menteuse.

  • Levez-vous avec détermination, couchez vous avec satisfaction.

  • Ne craignez pas de courir lentement, craignez plutôt de rester immobile.

  • Chaque pas compte.

  • Ne vous embêtez pas juste d'être meilleur que vos contemporains ou prédécesseurs. Essayer d'être mieux que vous-même. William Faulkner

  • La différence entre un artiste et une paire de chaussures, c'est que l'artiste doit pouvoir partir avant de lasser, tandis que les chaussures, il vaut mieux les lacer avant de partir. Philippe Geluck

  • Je ne sais pas pourquoi, ce que je faisais semblait avoir un sens pour plein de monde. Ils ne voulaient pas croire que quelqu'un était assez bête pour courir autant sans raison. Forrest Gump

  • Nous courons, non pas parce que nous pensons que cela fait du bien, mais parce que nous aimons ça et nous n'y pouvons rien ... Plus la société nous restreindra et plus il sera nécessaire de trouver une issue à cette soif de liberté. Roger Bannister

  • L'épuisement des forces n'épuise pas les forces de la volonté ... Victor Hugo

  • On n'arrive pas au sommet en dépassant les autres, mais en se dépassant soi-même.

  • Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais.

  • Rien ne sert de courir, il faut partir à point.Jean de la Fontaine

  • Courir c'est être libre. Libre dans l'espace. Libre dans le temps. Libre dans la société. Libre dans sa tête.Benedict Maverick

  • Si tu te sens bien au cours d'un ultra, ne t'inquiète pas, ça va passer... Guillaume Millet