Les blessures

icon


Voici une présentation des différentes blessures auxquelles la course à pied peut exposer.


  • Aponévrosite plantaire
    Qu'est ce que c'est ?

    L'aponévrosite plantaire, également appelée fasciite plantaire, est une inflammation de l'aponévrose, l'enveloppe fibreuse du tendon qui forme la voute plantaire.


    Les symptômes

    Une douleur modérée au niveau de la voute plantaire mais dont l'intensité augmente au fil du temps.La douleur est souvent présente le matin au réveil, lorsque on pose le pied atteint, puis la douleur s'estompe après avoir marché un peu.
    La douleur est également présente à la palpation. Le diagnostic peut être fait a l'aide d'une échographie, ou mieux, d'une I.R.M.


    Les soins

    Les massages de la voute plantaire apportent du soulagement.

    - Vous pouvez les réaliser en vous massant avec une balle de tennis.
    - Vous pouvez aussi les réaliser en vous massant avec de la glace.
    - Vous pouvez également vous faire des cataplasmes à l'argile verte.

    Le repos est bien évidemment conseillé pour éviter que l'aponévrosite ne se transforme en épine calcanéenne.

  • La déchirure
    Qu'est ce que c'est ?

    La déchirure est une rupture survenant à l'intérieur d'un muscle au niveau des fibres musculaires avec, parfois, une hémorragie locale. Il y a plusieurs gravités, cela va de la simple élongation du muscle au claquage (déchirure).


    Les symptômes

    Douleur vive et localisée avec sensation de déchirure souvent lors d'un effort. Il est souvent décrit une sensation de décharge électrique.
    Une échographie permet de mesurer l'étendue des dégâts et de mettre en évidence la présence d'un hématome.
    Le muscle est douloureux à la palpation.


    Les soins

    En préventif, pour éviter les déchirures, il faut suffisamment s'échauffer.
    Un repos est nécessaire pour laisser le temps au muscle de se regénérer.
    L'application de glace sur le muscle permet de soulager et de limiter l'inflammation.
    Le médecin peut prescrire des anti-inflammatoires ou de la mésothérapie.

  • L'entorse
    Qu'est ce que c'est ?

    L'entorse est une lésion, touchant une articulation, et se caractérisant par une élongation ou une déchirure d'un ligament appartenant à cette articulation.


    Les symptômes

    L'articulation est souvent très douloureuse et présente un oedème, mais les mouvements sont possibles.


    Les soins

    Le traitement nécessite l'application d'une pommade anti-inflammatoire, quelquefois l'immobilisation de l'articulation par un plâtre est nécessaire.
    Suivant la gravité, de la chirurgie peut être nécessaire en cas d'arrachement osseux.
    La rééducation est nécessaire après la guérison, les kinésithérapeutes peuvent aider notamment grâce à la proprioception.

  • L'épine calcanéenne
    Qu'est ce que c'est ?

    L'épine calcanéenne, c'est un tissu osseux se développant au niveau du talon (calcanéum).
    C'est le témoin d'une inflammation de l'aponévrose plantaire.
    A ne pas confondre avec la fracture de fatigue


    Les symptômes

    Ce sont des douleurs en marchant, parfois importantes, pouvant devenir invalidantes, et finissant par empêcher la marche.
    La radiographie du pied de profil met en évidence une déformation avec apparition d'un bec-de-perroquet à la base du calcanéum.


    Les soins

    Des anti-inflammatoires peuvent être prescrit par votre médecin.
    Les massages de la voute plantaire apportent du soulagement.
    - Vous pouvez les réaliser en vous massant avec une balle de tennis.
    - Vous pouvez aussi les réaliser en vous massant avec de la glace.
    - Vous pouvez également vous faire des cataplasmes à l'argile verte.
    L'arrêt de toute activité sportive est fortement conseillé.
    La chirurgie est parfois utile quand l'épine calcanéenne est très invalidante.

  • La fracture de fatigue
    Qu'est ce que c'est ?

    La fracture de fatigue, est une lésion de l'os et du cartilage sain sans antécédent de traumatisme. Ce type de fracture, chez le coureur à pied, touche plus fréquemment les membres inférieurs (tibia, calcanéum) et survient le plus souvent après une activité physique intensive, inhabituelle.


    Les symptômes

    Douleurs gênant la marche.


    Les soins

    Repos, aucune activité sportive.
    Antalgiques (antidouleurs).
    Immobilisation plâtrée quelquefois nécessaire.

  • Ongle noir
    Qu'est ce que c'est ?

    L'ongle noir est un hématome qui se créé sous l'ongle lors de chocs répétés sur le bout des orteils. Cela peut arriver lorsque vos chaussures sont trop petites et/ou lorsqu'il y a beaucoup de descentes.


    Les symptômes

    Une douleur apparait sur l'ongle touché, qui devient rouge puis noir.
    Dans les cas les plus importants l'ongle peut tomber au bout de 1 à 2 mois. Il repoussera.


    Les soins

    Si cela vous fait mal à l'arrivée d'un marathon, allez à la tente des soigneurs, un podologue vous enlevera le sang sous l'ongle et cela limitera le risque que l'ongle tombe.

  • La périostite
    Qu'est ce que c'est ?

    La périostite est une inflammation aiguë (de survenue rapide) ou chronique (s’étalant dans le temps) du périoste.
    Le périoste est la membrane qui entoure les os et qui joue un rôle de premier plan dans leur vascularisation et leur croissance.


    Les symptômes

    Les douleurs siègent sur le devant du tibia. Elles apparaissent quand on appuie dessus.
    Il peut y avoir une certaine rougeur de la peau à l'endroit douloureux.
    Les périostites apparaissent souvent après une augmentation du volume d'entrainement (en intensité ou en quantité).


    Les soins

    En préventif, pour éviter les périostites, il faut mettre de la progressivité dans les entrainements.
    Une fois que les douleurs sont là, il faut du repos pour laisser le temps à l'inflammation de se résorber. Consultez un médecin qui vous orientera certainement vers un kinésithérapeute.
    Vous pouvez vous massez avec des huiles essentielle, notamment l'huile de gaulthérie qui possède des propriétés anti-inflammatoire.

  • Le point de côté
    Qu'est ce que c'est ?

    Les recherches sur le point de côté sont quasiment inexistante.
    Les dernières hypothèses suggèrent que c'est une contracture du diaphragme qui serait responsable des douleurs. En tout cas, cela correspondrait car cette gène est souvent présente chez les débutants qui ont peut-être un peu plus de mal à gérer leur souffle avec une mauvaise gestion de la ventilation, un problème postural ou un rythme inadapté pendant la course.


    Les symptômes

    Les douleurs appairaissent souvent chez les débutants, sous les poumons et les côtes, aussi bien du côté gauche que du côté droit.
    Il devient plus difficile de courir, il faut alors baisser sa vitesse voir marcher.
    Les personnes expérimentées sont bien moins sujettes au point de côté.


    Les soins

    Sur le moment, si vous n'êtes pas dans une course, arrêtez vous. Appuyez avec votre poing au niveau de la douleur en massant légèrement et inspirez/expirez profondément.
    Cela va permettre de détendre le diaphragme et faire passer la contracture.

  • La tendinite
    Qu'est ce que c'est ?

    La tendinite est l'inflammation d'un tendon due à un traumatisme ou à une inflammation. Un tendon est susceptible de s'enflammer, soit à la jonction entre le muscle et le tendon lui-même, soit à son point d'insertion sur l'os.


    Les symptômes

    Le symptôme principal de la tendinite est la douleur. Certains mouvements peuvent provoquer une douleur plus intense. L'avis de votre médecin est nécessaire pour être sûr du diagnostic. Une échographie la mettra en évidence.


    Les soins

    Le repos est très fortement conseillé le temps de se soigner (minimum 1 ou 2 semaines). Le médecin peut prescrire des anti-inflammatoires ou de la mésothérapie. Vous pouvez faire des cataplasmes à l'argile verte et vous masser avec de l'huile de gaulthérie.
    Dans le cas d'une tendinite au tendon d'Achille, les ondes de chocs apportent un soulagement rapide. Cela se fait chez le kinésithérapeute et le principe consiste a taper le tendon (généralement 2000 coup par séance). Chez certains patients cela peut être douloureux.


  • 1000 victoires sur 1000 ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même. Bouddha

  • Si tu veux courir, cours un kilomètre. Si tu veux changer ta vie, cours un marathon. Zatopek

  • N'est vaincu que celui qui croit l'être. Fernando de Rojas

  • Je ne perds jamais. Soit je gagne. Soit j'apprends. Nelson Mandela

  • J’entends souvent quelqu’un dire je ne suis pas un vrai coureur. Nous sommes tous des coureurs, certains courent plus vite que d’autres. Je n’ai jamais rencontré un faux coureur. Bart Yasso

  • J’ai eu autant de doutes que n’importe qui d’autre. Debout sur la ligne de départ, nous sommes tous des trouillards. Alberto Salazar

  • Que la route se lève pour vous rencontrer. Que le vent soit toujours dans votre dos. Proverbe irlandais

  • Vos jambes ne vous lâchent pas, c’est votre tête qui vous lâche. Continuez. Jillian Michaels

  • Peu importe la vitesse de course, tu seras toujours plus vite que ceux qui restent assis sur leur divan. Richard Paradis

  • Demandez-vous : « Puis-je en donner plus ? » La réponse est généralement : « Oui ». Paul Tergat

  • Le miracle n'est pas que j'ai terminé. Le miracle est que j'ai eu le courage de commencer. John Bingham

  • Visez la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles. Les Brown

  • Personne ne s’est jamais noyé dans la sueur.

  • Ceux qui pensent qu'ils n'ont pas le temps pour l'exercice physique devront tôt ou tard trouver du temps pour être malades. Edward Stanley

  • L'expérience est une lanterne que l'on a accrochée dans le dos et qui n'éclaire que le chemin parcouru. Confucius

  • Ce que l'on a pu faire ne peut prétendre annoncer ce que l'on va être capable de faire. Confucius

  • Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. Sénèque

  • La voix dans votre tête qui vous dit que vous ne pouvez pas le faire est une menteuse.

  • Levez-vous avec détermination, couchez vous avec satisfaction.

  • Ne craignez pas de courir lentement, craignez plutôt de rester immobile.

  • Chaque pas compte.

  • Ne vous embêtez pas juste d'être meilleur que vos contemporains ou prédécesseurs. Essayer d'être mieux que vous-même. William Faulkner

  • La différence entre un artiste et une paire de chaussures, c'est que l'artiste doit pouvoir partir avant de lasser, tandis que les chaussures, il vaut mieux les lacer avant de partir. Philippe Geluck

  • Je ne sais pas pourquoi, ce que je faisais semblait avoir un sens pour plein de monde. Ils ne voulaient pas croire que quelqu'un était assez bête pour courir autant sans raison. Forrest Gump

  • Nous courons, non pas parce que nous pensons que cela fait du bien, mais parce que nous aimons ça et nous n'y pouvons rien ... Plus la société nous restreindra et plus il sera nécessaire de trouver une issue à cette soif de liberté. Roger Bannister

  • L'épuisement des forces n'épuise pas les forces de la volonté ... Victor Hugo

  • On n'arrive pas au sommet en dépassant les autres, mais en se dépassant soi-même.

  • Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais.

  • Rien ne sert de courir, il faut partir à point.Jean de la Fontaine

  • Courir c'est être libre. Libre dans l'espace. Libre dans le temps. Libre dans la société. Libre dans sa tête.Benedict Maverick

  • Si tu te sens bien au cours d'un ultra, ne t'inquiète pas, ça va passer... Guillaume Millet